L'action des associations
auprès de la Ville de Paris
 


  Créé en Janvier 2008

2008, une nouvelle association est fondée par Frédéric Maynier et Claude Bialot :

SOS PISCINE-MOLITOR

Cette association est constituée dans le but d’obtenir :

  • La réhabilitation par la Ville de Paris de la piscine Molitor dans son ensemble et à l’identique
  • L’insertion de la piscine Molitor dans un projet global de mise en valeur Environnementale, Architecturale et Urbaine, (traitement des façades extérieures, des accès, des abords de la piscine, et articulation avec les espaces du stade Jean Bouin ,…)
  • L’utilisation prioritaire des équipements de la piscine Molitor par le public et les scolaires, des villes de Paris et de Boulogne Billancourt
Contact :
Frédéric Maynier :
Vendredi 8 juin 2014 :
LE BASSIN D'HIVER DE LA PISCINE MOLITOR
QUI POURRA Y NAGER ? QUAND ET A QUEL PRIX ?

ACTUELLEMENT, seuls
- les clients de l'hotel (4 à 800 € la nuit)
- les membres du club Molitor (3300 €/an)
- les clients d'un jour (180 €)
peuvent y nager.
Mais la direction générale du complexe hôtelier (ACCOR) nous laisse espérer... à partir de Septembre... la mise en place éventuelle d'un "club des nageurs du Bassin d'hiver". Dont acte.


NOUS DEMANDONS A LA VILLE DE PARIS
de négocier avec COLONY CAPITAL
- soit une rétrocession partielle mais définitive de la concession de 54 ans, avec remboursement des travaux de reconstruction du Bassin d'hiver (?)
- soit, à défaut, l'attribution d'un quota de lignes d'eau réservé au grand public.
En attendant l'issue de ces négociations, la mise en place dès maintenant du "club des nageurs du Bassin d'hiver" pourrait aussi être évoquée.

NOUS DEMANDONS A ACCOR,
sachant que l'issue des négociations avec la Ville de Paris risque d'être lointaine et incertaine, de mettre en place DÈS MAINTENANT le "club des nageurs du Bassin d'hiver". Cela permettrait de tester grandeur nature les difficultés que pose ce type de solution (mélange de clientèles, problèmes techniques, de capacité, de sécurité, de coûts, de tarifs etc. ...).
Peut-être, dans un premier temps, un nombre limité de cartes provisoires et nominatives, à un prix accessible?
Cela démontrerait à la Ville de Paris, comme au "grand public", la sincère bonne volonté d'ACCOR.

Claude Bialot vice-président SOS piscine Molitor  


Mardi 20 mai 2014 : Claude Bialot, vice-président SOS Piscine Molitor

    Mirage ou réalité ?

    Il y a 6 ans, à l'occasion des élections municipales de 2008, nous interpellions les candidats de Paris et de Boulogne en leur soumettant un questionnaire au sujet de la piscine Molitor fermée alors depuis 19 ans.

    Ce matin, 19 mai 2014 conférence de presse du groupe ACCOR.
    Nous sommes conviés.

    Vincent Mézard, le nouveau directeur de Molitor, remercie longuement Jack Lang, Bertrand Delanoë, les architectes Rougerie et Derbesse, et quelques autres.

    Il remercie aussi, expressément, notre président Frédéric Maynier pour sa confiance et sa ténacité.

    Disons le franchement cette rénovation est somptueuse (et inespérée dès lors que Bertrand Delanoë refusait, incompréhensiblement, de la financer !).
    25 ans plus tard, les deux bassins reconstitués à l'identique ! Fascinant !
    Tels deux théâtres encore vides !

    Mirage ? Non, réalité. D'ailleurs, Sébastien Bazin, président d'ACCOR, plonge tout habillé dans le bassin d'hiver ! Il en ressort trempé, la preuve ! Bravo et merci !

    " Quand on est d'accord sur tout, on peut s'étriper pour une virgule " aimait dire Breton.

    Alors, nos virgules ?

    • La couleur extérieure du bâtiment, (un peu)
    • Le traitement de l'interface Molitor/Jean Bouin (beaucoup)
    • Le problème des tarifs du bassin d'hiver (surtout)
    Bien sûr nous resterons vigilants. Mais aujourd'hui, 19 mai 2014, ne boudons pas notre plaisir.
    Merci à tous

    Claude Bialot, vice-président SOS Piscine Molitor

 


Actualités:
Juillet 2008

Communiqué de l'association Piscine-Molitor
Compte rendu de la rencontre avec M. Jean Yves MANO

    M. Jean Yves MANO (adjoint au maire de Paris chargé du logement et élu du 16ème arrondissement) suit le dossier Molitor avec attention depuis de nombreuses années, il nous a reçu le 15 juillet 2008 à notre demande.
    Nous lui avons fait part de nos inquiétudes (accrues entre-temps par l'article du Parisien du 08/07/2008). Il nous a confirmé, la création d'une commission " ad hoc " de 15 élus (de toutes tendances) devant se réunir en septembre pour choisir le futur concessionnaire (Colony Capital ou GTM ou Icade).

    Il nous a assuré que le projet retenu serait conforme aux conclusions et recommandations, du ministère de la Culture, du Comité de Concertation et du rapport " Philippon ".

    Nous avons cependant souligné, que nous espérions, aussitôt connu le projet retenu, être associés à la réflexion sur les implications environnementales, architecturales et urbaines de celui-ci, et en particulier en ce qui concerne le traitement des accès et des abords de la nouvelle piscine MOLITOR.

    Enfin, nous lui avons remis :

    • Une copie du questionnaire que nous avions soumis aux candidats aux élections municipales (et auquel en particulier M. Denis BAUPIN nous avait répondu de façon circonstanciée).
    • Une copie des statuts de notre association " SOS PISCINE-MOLITOR ".
    Nous sommes donc confiants, mais restons vigilants.
    Bonnes vacances et rendez vous donc en septembre. "

Historique
Janvier 2002

Succédant en 1994 à l'association SOS-Molitor qui avait obtenu l'inscription du bâtiment, l'association PISCINES MOLITOR (association régie par la loi du 1er juillet 1901) s'est fixé pour but d'obtenir la réhabilitation et la réouverture des piscines Molitor en sauvegardant l'esprit de l'architecte Lucien Pollet. Face à la mauvaise volonté de la ville de Paris, l'association a initié plusieurs actions devant le tribunal administratif de Paris qui par deux fois lui a donné raison.


2000
En 2000, le tribunal administratif a annulé le projet municipal , sur une question de forme (la ville n'avait pas informé dans les règles le conseil du XVIe arrondissement).


Mai 2001
Le 3 mai 2001, le tribunal administratif de Paris a donné raison à l'association Piscines-Molitor, très efficacement représentée et défendue par Maître Christian Bettinger (son vice-président fondateur, grand spécialiste du droit public), qui dénonçait le non entretien du bâtiment par son propriètaire (la ville de Paris) comme faisant obstacle à l'accomplissement de son objet statutaire, en condamnant la ville " .à verser à l'association Piscines Molitor 1F en réparation du préjudice subi du fait de la dégradation de la piscine Molitor. " Ainsi la politique du " laisser pourrir " pratiquée par la ville de Paris est fermement condamnée par le juge administratif. L'association gagne sur le principe et a droit à des indemnités, correspondantes aux frais qu'elle avait engagé dans ces démarches notamment les frais d'expertises de 1995.

    Le tribunal administratif de Paris édicte ainsi une très importante jurisprudence qui rend les collectivités responsables du bon entretien de leur patrimoine, principe qui jusqu'alors ne se trouvait inscrit que dans la doctrine du droit public.

    Malheureusement, la cour administrative d'appel de Paris, par un jugement du 13 mai 2003, a annulé cet excellent jugement, exonérant ainsi la ville de Paris de toute responsabilité vis-à-vis du délabrement de la piscine Molitor.


Mai 2001
En 2001, rompant avec la neutralité politique qu'elle avait adoptée jusque là et compte tenu de l'inertie coupable manifestée par la municipalité RPR (Jacques Chirac et Jean Tiberi étant maires) depuis 1989 qui consistait à gagner du temps et à abandonner la Piscine Molitor à son triste sort, l'association décide de soutenir la candidature de Bertrand Delanoë aux élections municipales.

En liaison avec Monsieur Jean Yves Mano, élu socialiste du XVIème arrondissement, l'association Piscine Molitor organise une conférence de presse en présence de Bertrand Delanoë dans la piscine, durant laquelle il annonce la réhabilitation de l'endroit s'il est élu.

    La première action de la nouvelle municipalité a été d'ordonner une expertise du bâtiment qui a conclu à un état de délabrement avancé, notamment au niveau des structures.

    Le Maire de Paris a souhaité que soit mis en place un Comité de concertation avec des représentants des adjoints au maire, des élus locaux, de la Région, du Ministère de la Culture et du milieu associatif. Le Conseil de Paris a approuvé, en janvier 2003, la mise en place de ce comité consultatif de concertation qui sera chargé d'émettre un avis sur les options envisageables.

Lire:

Questionnaires
sur l'Avenir
de la Piscine Molitor

Mars 2008 :L'association Piscine-Molitor a fait parvenir questionnaire portant sur la restauration, la réouverture et l’aménagement des abords et des accès de la Piscine Molitor aux candidats suivants :

L'ACTUALITE de la PISCINE MOLITOR
 

LES ANCIENS PROJETS